Programmation 2020

SAMEDI 28 MARS- 19h30 – ACCUEIL EXPOSITIONS

« AU PAYS DU DRAGON TONNERRE, LE BHOUTAN » par le photographe Yann Rollo Van de Vyver.

Le Bhoutan est réputé pour ses monastères, ses dzongs accrochés à la montagne et ses paysages spectaculaires entre plaines subtropicales, vallées escarpées et sommets parmi les plus élevés de l’Himalaya. Depuis plusieurs années, ce petit royaume himalayen, bastion du bouddhisme, devenu monarchie constitutionnelle en 2008, s’est investi dans une politique de développement originale fondée sur l’équilibre entre la protection de son environnement naturel, valeurs spirituelles et prospérité matérielle.

Anne LAZERUS

Le portrait éthnique est son domaine de prédilection. Chaque portrait est une invitation au voyage, une envie d’ailleurs, d’exotisme. Pour peindre ces regards expressifs, le pastel sec lui offre des possibilités infinies, des techniques du dessin à celle de la peinture, une grande palette de couleurs, des plus vives et lumineuses aux tons les plus doux, des textures et des effets de matières variées.

 

 

UN VÉLO POUR TOUS

Cet atelier de récupération, de recyclage et de remise en état de vélos à Saint-
Nicolas-de-Redon permet de créer des liens sociaux et de rompre l’isolement.
L’association présentera des vélos recyclées de manière originale : lampe de chevet,
arbre de Noël ou sculptures zoomorphiques …

 

 

SAMEDI 28 MARS – 20h30 – LES PROJECTIONS :

« SAILING FOR CHANGE » films réalisés par Robin Chenel, Igor Cottin, Joaquim Manuel et Brendan Goumon – 13’ + 21’

C’est un projet fondé par quatre jeunes morbihannais partis en novembre 2016 pour un tour du monde zéro déchet avec un voilier autonome en énergie grâce aux énergies renouvelables. Pendant presque deux ans, cette expédition technique, scientifique et pédagogique a concilié voyage et respect de l’environnement.

Parmi leurs nombreux reportages, l’équipe d’Itinérances en a sélectionné deux portant sur des projets écologistes : une centrale hydro-éolienne aux Îles Canaries et une modèle de permaculture au Panama.

« TRAVERSÉE DE L’INDE À VÉLO » film réalisé par Nathalie Allavena et Jérémie Bonamant Teboul – 52’

En 2014, avec leur nouvelle maison dans les sacoches, Nathalie et Jérémie jettent leur dévolu … sur l’Inde ! Une aventure physique, humaine et artistique.
Agrémenté des illustrations et aquarelles de Jérémie, ce carnet de voyage illustre leur 6 mois d’itinérance. La soif de découverte est leur gouvernail, depuis la frontière Chinoise, dans les contreforts de l’Himalaya, jusqu’à la plage de Kanyakumari, la pointe la plus au sud du pays.
Pour découvrir le monde, pour se découvrir un peu soi-même.
Embarquez sur leur porte bagage !

DIMANCHE 29 MARS – 14h30 – LES PROJECTIONS :

« LOIN DU DÉSERT » film réalisé par Jade MIETTON, 52’

À mi-chemin entre ethnologie et journalisme, ce film questionne plusieurs Kel Tamasheq, des Touareg, loin du désert, loin de leur terre et de leur famille. Certains viennent pour essayer de gagner mieux leur vie et aider leur famille restée au pays. D’autres, artistes, parcourent le monde pour diffuser leurs messages par la musique, nomades, toujours. 

Différents parcours, faits de désillusions, de galères et d’échecs mais aussi de belles réussites.

Ce film rend hommage à une minorité qui résiste et se bat pour garder son identité, au pays et dans toute sa diaspora.

« LE FACTEUR HUMAIN » film réalisé par Alexandre Lachavanne, 52’.

Au moment de prendre sa retraite, Vincent veut partir pour un long voyage à vélo. Mais peu lui importe la destination. Lui vient alors une idée géniale : ce voyage il le fera en transportant des lettres manuscrites qu’il s’engage à remettre en mains propres. Les adresses dessinent son parcours, constellation de lieux et de rencontres. Dans sa besace, des messages importants mais pas urgents.

Les lettres lues renouent, Vincent roule et relie. Il n’est que le messager, le fil qui relie et pas de doute, le courant passe ! Il partage ces moments à la fois simples et intenses avant de reprendre la route. Défiant toutes les lois de la physique, il dit : « Le poids des lettres me porte ! »

Tous les réalisateurs ou « acteurs » seront présents durant le festival. Un temps d’échange est prévu avec eux à l’issue de chaque projection.