Programmation festival 2018

Vendredi 19 janvier – 10h et 14h – SÉANCES SCOLAIRES

 « L’étranger et l’enfant Peul » réalisé par Vincent Hanrion – 25′

Un périple de 6 mois, baptisé le Cinécyclo Tour, emmène Vincent et Yoro sur les routes du Sénégal.

 

 

 

 

Samedi 20 janvier – 18h30

Apéro-concert avec Silly brothers

Restauration sur place : Plateaux tartines.

On les connaissait pratiquant la musique et les chants de haute-Bretagne sous de multiples formes (Les quatre Jean, Roquio., Filifala). Jean Michenaud, Alain Pennec, Roland Brou et Dina Rakatomanga se retrouvent à présent dans le quartet Silly Brothers autour d’un répertoire de chansons irlandaises, écossaises, anglaises, voire d’Amérique du nord.

Les grands classiques de la « ballad » anglophone (Matty Groves, The house carpenter…) y côtoient d’autres perles plus rares (The ploughman, The blind fiddler…) au cours d’un concert où humour et tragédie se succèdent avec bonheur.

 

20h30

 « DES ZEBUS ET DES HOMMES » réalisé par Jean-Luc et Michèle JAROUSSEAU – 20′

C’est un autre visage de Madagascar que nous présentons dans ce film. Loin des sites

touristiques, nous nous sommes attachés à suivre la vie quotidienne des paysans des hauts

plateaux malgaches. Le rôle des zébus est déterminant pour assurer une bonne récolte qui permettra ensuite au paysan de nourrir sa famille.

A la saison du repiquage du riz, nous avons passé plusieurs semaines en compagnie de Feno et des siens. Entre difficultés et espoirs, nous avons mesuré la fragilité de leur existence et leur courage pour subsister.

« Le PAYS DES FOURRURES » réalisé par Dominique SIMONNEAU et Pascal HEMON – 52′.

Au départ, il y a ce roman de Jules Verne, Le Pays des Fourrures : en 1859 des officiers de la Compagnie de la Baie d’Hudson sont missionnés pour aller fonder une factorerie sur les rives de l’océan glacial arctique à l’extrême Nord du Canada.

Près de 150 ans après ce Voyage Extraordinaire, le roman devient aventure vécue. Tels les héros de Jules Verne,deux skieurs traversent la taïga et la toundra arctique, seuls, en totale autonomie pendant 35 jours.

Une troisième aventurière s’immerge au « pays des fourrures » en quête de la vérité historique et géographique du roman.

Jules Verne, entouré de ses cartes et documents, emmène le spectateur suivre les tribulations arctiques de ses héros,incarnées par l’aventure moderne des trois explorateurs au cœur d’un territoire exigeant, authentique, envoûtant.

« L’APPEL DE MARI » réalisé par Arthur R. David – 52′

2011. Dans la dynamique de ce que les médias ont appelé le « Printemps arabe » et après les réformes néolibérales préconisées par le FMI, les Syriens manifestent dans les rues pour demander aux dirigeants du pays une amélioration politique et sociale de leurs conditions de vie. De graves incidents se produisent alors, chacun s’en rejetant la responsabilité.

La tentative de révolution dégénère en guerre totale. Les organisations terroristes affilées à Al Qaïda ou à Daech pénètrent en Syrie, massacrent, détruisent les infrastructures et pillent musées et sites archéologiques dont celui de Mari.

Mais avant cette intolérable guerre, qui s’intéressait à la République arabe syrienne ? Qui s’intéressait à la population syrienne, laborieuse, paisiblement multiethnique, multiculturelle et multiconfessionnelle cultivant l’amour de la vie et de ses menus plaisirs, et qui avait fait de son hospitalité exemplaire la plus haute expression de la tolérance populaire ?

>Dimanche 21 janvier – 14h30

« Entre traditions et modernité »
Diapositives réalisées par Anne Lazarus

Sous la protection bienveillante de ses montagnes vénérées, la Corée du sud est riche d’une culture vieille de plus de 5000 ans, pétrie de bouddhisme et de confucianisme, de taoïsme et de christianisme, d’extase chamaniste et d’excès capitaliste. Résolument tourné vers l’avenir, ce pays tout en contraste, allie traditions ancestrales chamaniques et dynamisme économique époustouflant.

 

 

 

« L’AUBRAC » réalisé par Hervé JOSSO – 52′