Dimanche 19 janvier – 14h30

Transhumances
Réalisé par Jean-claude Cogrel – 45′

Transh 13

Edith et Jean-Marc élèvent un troupeau de chèvres laitières et de brebis pour la viande. Leur jeune fils et son amie, en stage à la ferme familiale, veulent découvrir si ce métier est bien celui qui sera le leur demain.

A la mi-juin, comme chaque année, c’est la montée du troupeau de brebis sur le plateau du Tanargue au cœur des Monts d’Ardèche. René, paysan et militant breton, vient avec ses amis et son chien accompagner la transhumance, mais aussi la défendre. Durant trois jours, les bergers vont conduire le troupeau jusqu’au plateau herbeux. Ils nous emmènent par les paysages des contreforts jusque sur les magnifiques sommets des Monts d’Ardèche.

 …..

Arequipa
Réalisé par Laure-anne Guillemot – 10′

P1010996

« Un jour, j’ai poussé la porte du 102 de la calle Carlos Llosa, en plein centre d’Aréquipa, ville immense, fourmilière au cœur de la Cordillère, dans le sud du Pérou.
Chaque jour, les femmes venaient y laisser leurs enfants, et s’en allaient vendre en ville la mercaderia du jour. Alors voilà j’y ai passé six mois, entre les cris des enfants et la force simple des femmes. Et malgré le peu de photos, j’aimerais en toucher quelques mots, de ce voyage, de ce si bel apprentissage ».

 …..

Boréalis
Réalisé par Tania Houlbert et Guillaume Temps – 40′

borealis 1

Tania et Guillaume partent en Laponie Suédoise en hiver, découvrir la vie de Stéphanie, Rémy et leurs 28 chiens de traineaux. Ces derniers ont tout quitté pour s’installer près du cercle polaire et lancer leur activité «Laponie mush», une maison d’hôte en pleine Taïga. Une meute de chiens toujours de bonne humeur et de nombreuses activités pour faire découvrir la région. Notre duo de «parigots» apprennent le métier de musher, conducteur de traineaux à chiens. Une amitié se crée entre les quatre aventuriers, sous les aurores boréales !

…..

Les hommes camions
Réalisé par Michel Blot – 10′

hommes camions 2

 Au Népal, tout peut arriver à dos d’homme… Loin de disparaître, la tradition ancestrale du portage se perpétue. Même en ville, où le réseau routier se développe, hommes, femmes et enfants continuent à porter, inlassablement.