Dimanche 15 janvier – A partir de 14h30

Huis clos islandais

Réalisé par Philippe sauve – 30 mn

Imaginez… Vous marchez sur une route et vous n’entendez que le son d’une canne blanche qui frappe le goudron… Vous êtes parti traverser un pays : l’Islande, mais de ce voyage, vous ne verrez rien, ni le ciel ni la terre, aucun désert, aucun paysage. De plus, la maladie qui vous a rendu aveugle, vous fera bientôt devenir malentendant. Que vous restera-t-il alors pour apprécier l’univers qui vous entoure ? Georges Nicolas est allé chercher cette réponse au bout d’un effort surhumain, ne distinguant du pays traversé que des formes brumeuses, un décor en noir et blanc.


Migrants clandestins

Réalisé par Joël Martins Da Silva – 26 mn

Après la fermeture du centre d’accueil de migrants de Sangatte par Nicolas Sarkozy, alors Ministre de l’Intérieur, les migrants continuent d’affluer dans la ville de Calais.

Leur objectif : rejoindre l’Eldorado britannique, son marché du travail libéralisé et la forte présence de communautés indiennes, pakistanaises, afghanes…

Amalgame linguistique transmis par les médias de masse, les migrants sont des clandestins, les clandestins sont des migrants. Deux mots pour deux lectures antinomiques d’une même situation d’urgence.

L’extraordinaire tournée du facteur Maignan

Réalisé par Patrick Soulabaille Bleu iroise – France 3 ouest – 52 mn

Facteur issu d’une famille de paysan pour qui la mer n’était pas au bout du champ, Alain Maignan découvre la mer à 30 ans, achète son 1er voilier, participe à la route du rhum « en pirate » et part pour un tour du monde en solitaire à bord d’un bateau de Mr tout le monde ! Coups de gueule, coup de blues. 185 jours d’une aventure improbable.

Fêtes des Lises

Réalisé par Jean Guichard, Philippe Rouxel et Patrick Thureau

Saint Jean la Poterie, considéré comme l’un des plus importants centres potiers de Bretagne à la période médiévale, a pu maintenir son activité jusqu’au milieu du XXe siècle grâce à un gisement d’argile de qualité.

La Fête des Lises, du nom de l’argile extraite sur la commune, a été un évènement festif ouvert à tous, où les mémoires et l’histoire des potiers d’hier se racontent et la créativité des céramistes d’aujourd’hui se met en scène.

La cuisson à l’ancienne de pots dans un four en plein air reconstruit pour l’occasion a constitué un temps fort unique et inédit.

Et des cartes blanches…